Le Modèle de Formation de l’Identité du Surdoué par Andrew Mahoney – Suggestions pour les thérapeutes(4/4)

Andrew Mahoney a établi un « Modèle de Formation de l’Identité du Surdoué » (présenté dans les 3 précédents billets)  qui facilite la prise en compte du surdon dans les événements de la vie d’une personne. Le surdon n’est en effet dans ce modèle pas un élément central, mais une variable de la formation de l’identité du surdoué.
Les éléments de formation sont passés au crible de 4 constructions et 12 systèmes qui donnent une vue générale de la façon dont le surdon a pu être pris en compte et intégré (ou non) par la personne surdouée tout au long de sa vie.

L’ensemble forme une grille qui servira ensuite de base aux interventions du thérapeute pour permettre à son patient de se développer en intégrant pleinement les spécificités de son surdon, et, ce faisant, à terme, d’habiter pleinement son identité profonde.

Pour faciliter l’utilisation et la mise en oeuvre de ce modèle, Andrew Mahoney a émis quelques suggestions.

Ces suggestions aideront les thérapeutes à interroger leur patient pour révéler la façon dont leur identité s’est construite à travers les 12 systèmes précédemment décrits. La façon dont les patients se perçoivent eux-mêmes surdoués à l’intérieur de chacun de ces 12 systèmes est une base de travail pour mettre en place des interventions rationnelles.

  • Avant de commencer l’entretien, vous pouvez expérimenter ce processus sur vous-même ou sur un ami surdoué afin de mieux ressentir ce processus et son déroulement.
  • Utlisez un magnétophone pour mener une exploration structurée. Offrez une copie de l’enregistrement de l’interview ou de sa transcription à votre patient.
  • Commencez l’entretien en expliquant le modèle, y compris les 4 constructions et les 12 systèmes. Lors de l’entretien, il sera utile de rappeler régulièrement à votre patient le sens des constructions et des systèmes de façon à faciliter la clarté de ses réponses.
  • Certains surdoués ne se reconnaissent pas comme tels, au delà d’un talent spécifique. Par exemple, ils peuvent dire qu’ils ont un talent artistique. Commencez l’entretien en évoquant ce talent. Dans la plupart des cas, alors que l’entretien se déroule, on voit émerger chez le patient une perception élargie du surdon.
  • Parce que certains surdoués sont doués de multiples talents , vous pouvez les entretenir de leur surdon en tant que talent spécifique, ou parler du surdon en général.
  • Il n’est pas nécessaire de suivre la grille d’entretien dans un sens particulier, tout autant que vous pouvez inscrire les réponses dans les « cellules » appropriées de la grille. Parfois, les patients dont la mémoire est stimulée par cet entretien, suivent leur propre cheminement de pensée au travers des différents systèmes et constructions. Il vous suffira alors d’imprimer au flot de cette mémoire un rythme qui vous permettra d’enregistrer defaçon précise ce qui est dit pour pouvoir, plus tard, retourner aux « cellules » laissées en blanc.
  • Soyez sensible à la forme de l’entretien que votre patient préfère. Par exemple, il pourra préférer des questions ouvertes. Ou bien l’entretien pourra prendre la forme d’un dialogue que vous laisserez se dérouler et qui fera apparaître naturellement l’essentiel des informations recherchées. A vous de trier quelles informations vont dans quelles cases de la grille.
  • Quand le patient ne peut répondre à une question qui permettrait de remplir une « cellule », notez le simplement. Cette information manquante peut peut en dire énormément sur ce que vous aurez ensuite à faire en matière d’accompagnement adapté.
  • Au cours de l’entretien, les réponses données peuvent vos donner des idées d’interventions. Notez les, mais gardez vous de faire aucune suggestion au cours de cet entretien.
  • Cela dit, gardez en tête que l’entretien est aussi une intervention de votre part.Ne sous-estimez pas la capacité de votre patient surdoué à identifier ce qu’il faut changer, et ce, quel que soit son âge.
  • Laissez à votre patient la possibilité de suggérer des changements  sur le modèle, une fois l’entretien terminé.
  • Au cours de l’entretien, et pour faciliter les réponses, fournissez à votre patient des exemples de réponse. Ceci lui permettra de se focaliser plus facilement sur les « cellules » spécifiques de la grille.
  • Vous pouvez également proposer à votre patient de remplir la grille avant l’entretien. Si c’est le cas, prévoyez au préalable une séance d’explication de ce qu’est le modèle et fournissez une grille vide qui permettra le « devoir à la maison » en prévision de l’entretien.
  • Vous pouvez vous-même remplir la grille si vousconnaisez bien la personne que vous accompagnez : ce sera un support pour lui permettre de réagir avec plus de précision.

2 thoughts on “Le Modèle de Formation de l’Identité du Surdoué par Andrew Mahoney – Suggestions pour les thérapeutes(4/4)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *