Le surdon est-il un trouble mental ?

Non, le surdon n’est PAS une maladie mentale, ce n’est PAS une pathologie, ce n’est PAS un trouble psychique.

C’est un fonctionnement atypique, hors norme, et pas anormal. Le surdon est neutre en soi. C’est l’expérience de vie de chacun qui va le conduire  à s’épanouir ou à s’étioler. Je reviendrai dans un autre article sur l’importance des ACE : Adverse Childhood Events / Expériences Négatives de l’Enfance.

Le surdon n’est et ne fait donc pas tout.

Pour les thérapeutes qui ne sont pas sensibilisés au surdon, certaines spécificités de fonctionnement, parce qu’elles sont hors norme, peuvent laisser penser à un trouble mental / une pathologie psychiatrique (qui relève de l’anormal). C’est particulièrement vrai chez les Très Hauts Potentiels / très hautement surdoués. Il peut s’ensuivre des prescriptions médicamenteuses inappropriées.

… Mais il arrive aussi parfois que le trouble psychique coexiste avec le Haut Potentiel. Il est alors important de démêler l’écheveau.

Depuis 2012, le Professeur Lançon (Assistance Publique – Hôpitaux de Marseille) a ouvert dans son service des consultations qui prennent e compte les spécificités de fonctionnement des surdoués (aussi appelés HP / Haut Potentiel ou HPI / Haut Potentiel Intellectuel).

Nombre de patients qui se sont présentés dans son service comme porteurs d’un trouble pyschique – des malades mentaux ! – se sont ainsi découvert « simplement » surdoué / HP.

Un sacré changement de perspective ! Et surtout, un vrai soulagement.

Toute son équipe (psychiatres, psychologues, neuroscientifiques) est sensibilisée au sujet. Des groupes de paroles ont été constitués avec des éléments d’information pour mieux comprendre de quoi est fait le surdon. Des recherches sont en cours

C’est, à ma connaissance, le seul service psychiatrique pour adultes, en France, qui sait accueillir et prendre en compte les surdoués. (Mais je ne demande bien sûr qu’à apprendre qu’il y en a d’autres, car ce sera utile pour beaucoup qui sont en recherche de soutien, voire en errance).

Pour en savoir plus sur le service, et, le cas échéant, le contacter, c’est ici

Lucie Bonhomme  et Delphine Warrot (psychologues) ont élaboré une présentation en deux parties :

« Comprendre et aider les HPI ayant des difficultés psychiatriques ».

La première vidéo présente les caractéristiques de fonctionnement des HP.

Dans la deuxième vidéo, les pistes thérapeutiques sont évoquées pour mieux appréhender les spécificités du surdon et l’importance de l’alliance thérapeutique est évoquée (il est préférable d’être accompagné par quelqu’un qui est vraiment bien sensibilisé au sujet et qui ne sera pas tenté de les ramener à une norme qui les fait souffrir).

Pas de pathos, la volonté de  rester objectif (il y a des surdoués qui vont mal, comme il y a des surdoués qui vont bien), et surtout pédagogique et clair. 

                                                                 

Pour aller plus loin

La Psychiatrie au Soleil qui apporte des couleurs à la psy par des « enseignants » sans retenue !!!! C’est l’accroche de la Chaîne Youtube du service. je vous invite à en explorer les multiples ressources – y compris des live, du lundi au mercredi, entre 12 et 13 heures

Pour ceux qui parlent anglais, un livre très complet a été publié par un collectif de psychologues américains : Misdiagnosis and Dual Diagnoses of Gifted Children and Adults. 

L’association SENG (Supporting Emotional Needs of GIfted) en présente certains points 

(Et ici, pourquoi j’utilise le mot surdoué, de préférence à tout autre)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.