9 thoughts on “(Français) Le surdon raconté par l’exemple (1)

  1. Mille merci pour toutes vos recherches, pour ce blog, et probablement pour votre livre (que je n’ai pas lu puisque j’ai découvert votre site il y a deux jours).

    Je confirme les avis des uns et des autres, votre intervention dans cette émission était très bien, trois minutes efficaces. J’ai lu le livre de JSF lorsque j’ai appris par hasard les raisons de ce que je croyais être “ma folie” (confirmé deux ans plus tard par un bilan, 2 bonnes années pour avoir le courage d’oser envisager que j’ “en sois”). Son livre m’avait fait du bien, au moins parce qu’il me disait que je n’étais pas folle, mais… mais pas très optimiste, quand même. Il m’avait laissé sur une grande angoisse : ok, je suis zèbre, mais comment faire pour être zèbre et bien dans ses baskets ? Marre de vivre comme un chien ! Les réponses de JSF ne m’avaient pas convenu, trop générales.

    D’où le “mille mercis” du début de mon message. Je crois que j’ai lu 80% ce que vous avez publié sur ce site, et ces posts me font beaucoup de bien. Comprendre enfin le “sens” de mes phases de dépression, découvrir la désintégration positive de Dabrowski, etc., me soulage grandement. (Et ce n’est pas faute d’avoir cherché dans des tonnes de livres de développement personnel… ;o) Oui, tout ça a un sens, et manifestement un but ! Oui, c’est “normal” – à la “norme des zèbres”.
    Ouf….

    1. A moi de vous dire merci Katia – car savoir que grâce à mon travail d’autres sont soulagés est pour moi l’une des plus belles récompenses qui soit.
      Merci de votre message

  2. bah je l’ai écoutée d’une oreille hier soir, cette émission, j’ai trouvé ça très bien ! j’imagine à quel point ce doit être dur, j’en serais incapable ! paralysée et muette, voilà comment j’aurais été, à ta place ! d’ailleurs, j’aurais refusé et ç’aurait été dommage 😉

    merci pour le livre, c’est un beau cadeau, j’y retrouve compilés tous ces indices qui m’avaient fait comprendre qui je suis l’an dernier, indices éparpillés au fil des forums, ici regroupés clairement (et pi c’est plus sérieux quand ça vient d’un livre que d’internet)

    et j’en trouve aussi bcp d’autres (ah, le sensibilité à la lumière, au bruit, à l’agitation, ça en fait partie aussi ?! et tant d’autres ; ah lala…)

  3. Je n’ai pas encore écouté le pod cast de l’émission mais j’ai lu les livres de JSF et le livre de Cécile. Ce dernier est celui qui a été un révélateur !!! Déjà avec celui de JSF, j’ai ressenti une étrange sensation. Mais avec le livre de Cécile ce fut la révélation. pour la première fois de ma vie : je comprends et j’accepte. Je pense mais ça ne me fait plus aussi mal. Je m’ennuie mais je me sens … reliée. ET enfin, je ne me pose plus la question : comment on fait pour vivre ? Comment font les autres pour “savoir” comment on vit ? Je sais que maintenant je peux vivre à ma manière, que c’est normal que je ne conçoive pas mes journées commes les autres, que j’ai le droit … et je me sens heureuse. Merci Cécile.
    je n’ai plus qu’à reconstruire le puzzle, redonner du sens aux épisodes et enfin laisser libre cours à ce que je suis. Les “autres” n’ont qu’à bien se tenir.
    Merci Cécile, ce livre est un vrai message d’espoir !

  4. Bonjour

    je confirme ce qu’à dit Sun… vous avez été très bien. Tellement bien qu’à peine l’émission finie j’ai commandé votre livre. Reçu hier et terminé à l’instant, votre livre m’a semblé beaucoup plus clair et précis que celui de JSF. Il répond à beaucoup de mes questions. J’ai aussi beaucoup ri … je comprends enfin mes parties impulsives de Spider cell. Je me suis beaucoup reconnue dans les différents témoignages.

    Je fête aujourd’hui mes 34 ans et je sais depuis 1 mois 1/2 que ce tourbillon permanent dans ma tête s’explique. La lecture de votre livre m’a apaisée (j’espère pour quelque temps… mais honnêtement je n’y crois pas trop). Enfin maintenant je sais, je pourrai me raccrocher à cela. Je me sens moi seule.

    Une question cependant me taraude néanmoins : “comment peut on être sûr que les autres ils ne réfléchissent pas comme nous”. Parce que c’est cela, moi, qui me surprend. C’est de penser que les autres n’ont pas le même fonctionnement que moi/nous. Je ne l’avais jusqu’alors jamais soupçonné et pourtant cela pourrait expliquer bien des choses.

    Encore merci

    1. « comment peut on être sûr que les autres ils ne réfléchissent pas comme nous »
      Oui, je sais… mais pourtant.. comment expliquer ce sentiment régulier d’aridité autour de soi ?…
      Merci pour vos mots très réconfortants et pour votre témoignage.
      .. Et très bel anniversaire ! 🙂

  5. Cécile,
    Continue à être une “antenne d’émotion” …
    Ceux qui se reconnaîtront ne te remercieront jamais assez
    A+

  6. j’ai lu votre livre ainsi que celui de JSF, j’ai suivi et écouté avec attention l’émission.
    Vous avez été très bien, j’ai une fois enregistré un passage de plusieurs minutes pour une émission de télé concernant une de mes passions et je peux imaginer ce que vous avez ressenti et surtout la fatigue après. Quand j’avais accepté cet interview je ne connaissais pas ma particularité qui a été validée pour un de mes enfants qui sera prochainement pour son frère et moi. Il faut des gens comme vous pour en parler car pour moi c’est un enfer et je souhaite de tout mon coeur à nos enfants que leur avenir soit plus aisé et qu’ils puissent ne pas avoir honte.

    J’ai entendu dans les discours de JSF le désire de s’occuper des autres, ceux qui ont réussis avec cette particuliarité et j’ai peur que “les autres” soient encore délaissés (surtout ceux qui comme vous l’avez écrit ” l’approche de cogitoz ne convienne pas”).

    Bravo encore .

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *