Schéma heuristique, chemin de l’échange

Parler et échanger sont souvent des exercices bien difficiles pour les adultes surdoués. Parler de tout et de rien, ils peuvent y exceller. Mais parler d’eux-mêmes, de leurs centres d’intérêts, de leurs vies, de leurs ressentis… Eux qui savent d’expérience qu’il est si difficile d’en parler et de partager, parce qu’ils reçoivent en général regards dubitatifs et expressions d’incompréhension… Eux qui ont appris à ne rien dire et qui trouvent que ce qu’ils font est si peu digne d’intérêt.

En m’invitant à parcourir les pages de son blog, Pierre Mongin m’a fait découvrir une bien jolie expérience : le recours aux cartes heuristiques pour aider les gens à se parler et à échanger.
Je pense que cette expérience mérite d’être largement diffusée et disséminée : à mes yeux, elle pourrait même être un excellent moyen d’accompagnement thérapeutique pour apprendre à avoir sur soi même une lucidité autrement que disqualifiante !

Voici donc comment tout ceci s’est passé : Une association très dynamique de Wattrelos (42.000 habitants) dans le Nord de la France : « Convergences » a eu l’idée de travailler à faire mieux se connaître (et se découvrir) les habitants de la ville.

Plusieurs ateliers ont été organisés : photo, théâtre, rédaction commune d’un livre…
Pour l’un de ses ateliers « Dessine moi ton histoire », l’association a fait appel à Luis Garcia, un pédagogue franco-chilien qui œuvre à diffuser l’utilisation des schémas (ou cartes) heuristiques pour ordonner ses pensées.

Et Luis Garcia a gentiment accepté de répondre à mes questions.

Au-delà de la consigne « Dessine-moi ton histoire », le vrai thème de l’atelier animé était :  « Oser parler de soi ».

Luis Garcia a commencé par me rappeler combien il est difficile de parler de soi. Interrogés, les habitants avaient plus tendance à déclarer ne pas être intéressants, ou à ne raconter que leurs difficultés, et fort peu à dévoiler ce qui les rendait humainement riches. Ils considéraient en effet ces aptitudes ou ces expériences qu’ils avaient tant intériorisées comme peu intéressantes pour les autres.

Le mindmapping est un mot anglais pour qualifier le travail effectué grâce à une carte heuristique – littéralement : cartographie de la pensée.

Ainsi que l’explique Luis Garcia, le mindmapping n’est pas une fin en soi, il est juste un moyen d’expression : pour parler de soi, on ne « mindmappe » que ce que l’on a envie de communiquer

Mais parce qu’il permet surtout une prise de distance émotionnelle importante quand il s’agit de se raconter, le schéma heuristique facilite l’expression de soi.

Concrètement, l’atelier s’est déroulé sur plusieurs mois. Il a d’abord fallu démystifier le schéma (un format A3) – rassurer sur les « dessins » attendus : des images découpées suffisaient – pratiquer quelques exercices : pour arriver à passer des vacances de rêve, que faut il ? – valoriser certains acquis jugés comme peu intéressants : en quoi est il donc intéressant d’être d’origine étrangère, ou de n’être qu’une mère de famille engagée dans un travail associatif ?!

Au bout de 18 mois, une douzaine de personnes présentait « l’expression imagée de son vécu ».
Au-delà des schémas, c’était aussi un groupe de personnes qui avait appris à découvrir les richesses de l’autre. « Une fois qu’on a raconté son parcours, on se sent libéré et on comprend que chaque vécu peut être un exemple pour les autres, qu’on a sa place dans la société » exprime l’un des participants.

Cerise sur le gâteau, Fadela AMARA s’est même officiellement déplacée à Wattrelos pour visiter l’exposition !

Luis Garcia a eu la gentillesse de me transmettre une carte heuristique  que voici : Vous la retrouverez avec un commentaire sur le blog de Pierre Mongin.

(pour mémoire, l’article de Catherine Besnard Péron sur les neuro-droitiers)

Pour tous ceux que le travail de Luis Garcia intéresse :
–          http://www.mindmapart.com/galleries/luis-garcia/ présente quelques unes de ses cartes
–          … et si vous souhaitez le contacter pour animer des ateliers : luis.garcia@instep.fr

Le blog de Pierre Mongin  est une mine de renseignements sur le thème du mindmapping / cartes ou schémas heuristiques. Il permet d’avoir accès à d’autres sites,
– tel celui-ci qui donnera des idées aux enseignants confrontés aux difficultés « dys » (-praxique, -graphique, -lexique…),
– ou celui-ci, pour tous les adultes qui ont une connection internet et un enfant (d’âge préscolaire ou non) à occuper – une alternative aux sites de coloriage en ligne.

Enfin Simple Diagrams, pour tous ceux qui souhaitent élaborer des procédures claires, décrire une situation avec différents acteurs  (attention ! site en anglais !)

One thought on “Schéma heuristique, chemin de l’échange

  1. Bonjour,

    J’ai une question, qui n’a pas trouvé de réponse, c’est pourquoi j’aimerai la poser à Luis Garcia au sujet de la carte mentale qui est dans cet article. Que signifie « TAISSEAU » dans modes d’expressions du cerveau droit ?

    merci par avance pour la réponse que vous allez m’offrir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *