Surdoué et connaissant des difficultés d’apprentissage, la quadrature du cercle

Je voudrais ici penser aux futurs adultes : les enfants et adolescents encore inscrits dans le système scolaire.

Il n’est déjà pas simple de comprendre comment fonctionne un surdoué et de s’adapter à ses besoins, mais quand en plus s’y ajoutent les difficultés d’apprentissage !

Parmi celles-ci, la dyslexie.

Sur le site d’APEDYS, ces deux exercices, qui permettent d’approcher les difficultés vécues par les dyslexiques.

Et ici, un petit livret remarquable sur la dyslexie (causes, symptômes, conséquences), élaboré par le Canton de Neuchâtel.

Bien sûr, ces deux documents concernent les enfants. Mais combien d’adultes dyslexiques n’ont jamais été détectés ?

Une étude longitudinale dont les résultats sont parus en 1999 a été menée sur le sujet : 80 étudiants dyslexiques et à haut potentiel ont été suivis dans leur vie professionnelle, Les résultats montrent qu’ils avaient en général des situations professionnelles plus en rapport avec leurs difficultés d’apprentissages, qu’avec leurs capacités intellectuelles réelles…
Post-High School Outcomes of High IQ Adults with Learning Disabilities by Holliday, Gregory A.; Koller, James R.; Thomas, Carol D. – JOURNAL_CITATION: Journal for the Education of the Gifted; v22 n3 p266-81 Spr 1999 ISSN: 0162-3532 ERIC_NO: EJ585834

Ici quelques sources qui pourront être utiles :

Education
–          Présentation simple et claire de la dyslexie par le Centre Canadien pour la Dyslexie

–          Troubles spécifiques du langage écrit ou encore dyslexies/dysorthographies : pour quelques points de repères à l’usage des enseignants de collège et lycée Anne Gombert Conférence rédigée en janvier 2003
–          Le temps des dys : Intégrer dans des classes ordinaires de collèges des élèves souffrant de troubles spécifiques sévères de l’apprentissage du langage écrit (A. Gombert – texte de 2006)

Adultes
Quelques idées à grapiller dans ce document canadien traduit de l’anglais :
« Adultes dyslexiques au travail »

Neuropsychologie
–          Présentation (en anglais) des origines neurophysiologiques de la dyslexie avec graphiques et photos à l’appui, intitulée « Vision, audition, équilibre, grandes cellules, gènes, anticorps et poisson ! » – Présentation de John Stein, Magadelen College – Oxford :

–          Troubles graphomoteurs chez les enfants d’intelligence supérieure

–          Caractéristiques neuropsychologiques d’enfants surdoués avec difficultés d’apprentissage : «les résultats de cette étude indiquent que les enfants surdoués avec difficultés d’apprentissage présentaient également en général un trouble  aux tests suivants :  Performance Tactile (Mémorisation et localisation) et  Partie B du test du cheminement de la Batterie de Test de Halstead-Reitan for Children (HRB-C)« .
NdlR : La Partie B du test du cheminement évalue le process de l’informaion (vitesse, habileté visuelle, intégration des fonctions visuelles et moteur, reconnaissance des lettres et des chiffres et leur séquençage) et l’habileté à maintenir deux fils de pensée en même temps.

–          Développement d’un test d’analyse auditive en français : normes et validation de construit

–          Gifted Children with Learning Disabilities: A Review of the Issues

–          The challenge of identifying gifted/learning disabled students – Linda A. Krochak  (Campus Alberta ), Thomas G. Ryan (Nipissing University)

–          The Two-Edged Sword Of Compensation: How The Gifted Cope With Learning Disabilities – Linda Kreger Silverman, Ph.D. Licensed Psychologist

Au Canada

–          Canada Dyslexia Center – Publications
–          Ontario

2 thoughts on “Surdoué et connaissant des difficultés d’apprentissage, la quadrature du cercle

  1. Voici une étude actuelle sur la démystification du surdoué, du chamanisme et de l’asperger et même leur points communs. http://leblogdelazebrette.blogspirit.com/tag/surdoués.

    J’envoie cet article (ainsi que des sources professionnels dans lesquels les propos de cet article se trouvent confirmés) à des listes de courriel de professeurs en psychologie de plein d’écoles, je l’ai même traduite en anglais. Un jour ils seront vraiment préparés et comprendrons.

    Il faut que les gens comprennent qu’on les complète autant qu’ils nous complètent, c’est ça que ça fait: la différence entre les gens. Il faut qu’on s’aime et qu’on s’accepte et qu’on trouve notre place à chacun.

    1. Merci de ce lien – intéressant à lire effectivement.
      Il existe également un lien vers un article (en français) initialement rédigé par Stephanie Tolan (« Est-ce un guépard ?« )
      Il existe enfin un lien vers une thèse de psychanalyse 2007 – que j’avais identifiée, mais à laquelle je n’ai pas adhéré, une approche trop « exogène » (le rôle de l’environnement) et pas assez « endogène » (les mécanismes internes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *