(Français) Emotions ?… vous avez dit : émotions ?…

Sorry, this entry is only available in French.

12 thoughts on “(Français) Emotions ?… vous avez dit : émotions ?…

  1. Bonjour,
    Peut-être la connaissez vous déjà, je la découvre depuis peu, cette artiste ‘Art-Mella’, amène très justement par le biais de la BD à observer, connaître et accueillir les émotions.
    Elle a publié ” Émotions : enquête et mode d’emploi” en 2 tomes ainsi que “Friandises philosophiques”.
    Cela me paraît être un bon support pour travailler la gestion des émotions pour les enfants… et également un bon outils pour moi, que je tenais à partager avec vous.

  2. Introduit en classe lors de ma 2ème année d’enseignement, la rosace des émotions me permet d’avoir un feed-back sur l’évolution des sentiments des élèves au fil des semestres. Je leur demande de m’envoyer un mail avec 1 à 3 sentiments maxi, accompagnés d’un petit texte m’expliquant pourquoi. Çà ouvre la porte à des discussions intéressantes que nous n’aurions jamais pu avoir sinon. Pour cette 3ème année d’enseignement, en plus d’utiliser la rosace de Plutchik, je me suis fabriqué une seconde rosace avec 14 pages A4 plastifiées que je disposerai au sol en fin de chaque demi journée de formation, pour avoir un retour simple et rapide sur chaque séance et essayer de faire le lien entre le ressenti et les besoins satisfaits ou non satisfait qui sont à leur origine. Les items que j’ai sélectionnés sont : inquiet, dépassé, contrarié, déçu, dubitatif, rassuré, heureux, enthousiaste, optimiste, serein, indifférent, ennuyé, fatigué, autre… On va voir ce que ça donne !

      1. Merci 🙂

        Je donne des cours d’informatique dans une école professionnelle en Suisse. Mes élèves de première année avaient, dans la même classe, entre 15 et 22 ans.

  3. Cette représentation graphique est très intéressante.
    Je m’interroge depuis plusieurs jours sur une émotion qui manque : la puissante, troublante, intime sinon isolante et… humaine honte.
    Il me semble qu’il mieux vaut la nommer plutôt que la laisser dans le non-dit.
    Mais je ne lui trouve décidément pas de place dans la rosace, ou alors au centre du pétale du dégoût (qui, étrangement, est rose) entre remords et regrets ?

    1. La honte est une émotion complexe – cf Wikipedia
      Ce qui explique son absence de cette fleur.

      Mais il apparaît effectivement que la honte est un élément fort chez de nombreuses personnalités surdouées….

  4. Tout n’y est pas. Il manque un pétale pour la honte. Pas sûr que tous les animaux la connaissent, mais s’il s’agit de répertorier nos émotions humaines, ne laissons pas dans le non-dit une émotion aussi dérangeante, puissante et pénétrante que la honte.

  5. Merci beaucoup pour cet article qui vient enrichir ma réflexion du moment, en pleine lecture du Dr Guegen ” pour une enfance heureuse”. Les connaissances en neurosciences eclaircissent petit a petit le diagnostic a tort et la case de bipolaire dans laquelle on veut m’enfermer alors qu’un profil autour de la douance, hypersensible semble être plus la raison de mes crises, dépressions et mauvaises réactions aux médicaments qu’on a voulu me vendre comme antidote…Mais difficile de se faire entendre comme hp ( haut potentiel) quand notre mal être nous a emmené jusqu’en hp ( hôpital psy ). Alors je me documente, je chemine a contre courant, et je vais faire une synthèse de cela pour qu’un jour je puisse être enfin entendu et accompagnée comme je devrait l’être…merci encore…

  6. Bonjour,

    Chaque émotion nous permet de nous adapter à chaque situation que la vie nous donne. Quand une situation est terminée, cette émotion n’a plus lieu d’être, nous devons lâcher. Or nous avons une fâcheuse tendance à garder en mémoire au point de nous en rendre malade.

  7. Cécile, cette rosace me perturbe beaucoup, mais je crois savoir pourquoi. Le mot soumission me gêne, je ne comprends pas ce qu’il fait là, et j’y lis tout ce que j’ai vécu dans une rencontre avec un pervers narcissique. Ce mot là, cette saleté de mot soumission qui n’avait jamais fait partie de mon vocabulaire avant cette rencontre qui ressort avec les autres (manque de) respect, désapprobation, remords, mépris, agressivité qui sont les constitutifs du PN et deux autres mots : amour et optimisme … tout y est, et décidémment cette fleur me dérange au plus haut point….

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.