(Français) Un dernier message – A last message

Sorry, this entry is only available in French.

7 thoughts on “(Français) Un dernier message – A last message

  1. Je garde un merveilleux souvenirs du tchat du Loup, relié à ce blog, où j’ai passé des heures d’échanges riches, avec Cécile et avec d’autres. Cécile m’avait encouragée quand je doutais encore “d’en être” et je lui dois beaucoup. Je suis très triste qu’elle soit partie si tôt, trop tôt.

  2. J’apprends aujourd’hui seulement le décès de Cécile, dont le premier livre avait été un tel déclic pour moi… J’en suis émue et souhaite à Cécile un nouveau bonheur dans l’autre monde. La vie continue, ailleurs. Mais quel bel héritage nous laisse Cécile à travers son blog et toute l’aide apportée aux milliers de gens qui l’ont lue, dont moi ! Merci encore, Cécile, infiniment. Vous avez su me rendre l’estime de moi-même, me rendre fière de “qui” je suis. Je ne suis sûrement pas la seule dans ce cas. Ce blog est d’une telle richesse que j’espère le voir perdurer après 2025, peut-être sous une autre forme. Il serait dommage de ne plus pouvoir accéder à la mine d’informations et de partages contenus ici qui continueront de renseigner et éclairer, nous en avons tous besoin.
    Avec toute ma sympathie pour Arnaud, Thibault et Clara, même si je ne vous connais pas.

  3. Toutes mes condoléances. Le blog de votre mère m’a énormément appris et aidé. Je continue toujours de le consulter comme une référence lorsque j’ai besoin d’approfondir des sujets. Tout son travail et son partage me laisse admirative et pleine de gratitude à son égard.

    Je vous envoie tous mes voeux de réconfort.

    Bien à vous.

    Clothilde

  4. Une citation pour hommage, à ta mémoire Cécile, pour ce blog, ta bienveillance partageuse, ton intuition fulgurante toi qui fut si prompte et bienveillante à accueillir mon inquiétude, d’être atteint d’alzheimer à vivre un décalage cognitif malgré une pertinence mentale accrue, d’un joyeux “Mais c’est un sfumato comme Léonard !”
    Avec toutes mes condoléances pour vous trois et votre famille.
    Merci aussi pour faire perdurer ce blog jusqu’en 2025.

    « Nous avons hérité de nos ancêtres le désir ardent d’un savoir unifié et global.
    Le nom même donné aux plus hautes institutions du savoir nous rappelle, que depuis l’Antiquité et tout au long de nombreux siècles, l’aspect universel a été le seul à être pleinement reconnu.
    Mais l’expansion, en largeur et en profondeur, des innombrables branches du savoir au cours des extraordinaires cent dernières années nous a confrontés à un dilemme étrange.
    Nous ressentons clairement que nous commençons seulement maintenant à acquérir un matériel fiable pour forger la somme de tout ce qui est connu en un tout ; mais, de l’autre côté, il est devenu presque impossible pour un seul esprit d’ordonner entièrement plus qu’une petite partie spécialisée de ce tout.
    Je ne puis voir d’autre échappatoire à ce dilemme (de crainte que notre véritable dessein ne soit perdu à jamais) que de voir certains d’entre nous s’aventurer dans une synthèse des faits et des théories, même avec une connaissance indirecte et incomplète de certains d’entre eux – et au risque de nous ridiculiser.
    Ainsi pour mes excuses. »

    « We have inherited from our forefathers the keen longing for unified, all-embracing knowledge.
    The very name given to the highest institutions of learning reminds us, that from antiquity and throughout many centuries the universal aspect has been the only one to be given full credit.
    But the spread, both in width and depth, of the multifarious branches of knowledge during the last hundred odd years has confronted us with a queer dilemma.
    We feel clearly that we are only now beginning to acquire reliable material for welding together the sum total of all that is known into a whole; but, on the other hand, it has become next to impossible for a single mind fully to command more than a small specialized portion of it.
    I can see no other escape from this dilemma (lest our true aim be lost for ever) than that some of us should venture to embark on a synthesis of facts and theories, albeit with second-hand and incomplete knowledge of some of them –
    and at the risk of making fools of ourselves.
    So much for my apology. »

    _Erwin Schrödinger _1944_ in What is Life ? _

  5. J’ai de la peine et je pense à vous trois de tout mon cœur.

    P.-S. : Arnauld, si tu veux m’écrire, pour parler de mathématiques, ou de philosophie, ou, encore, d’autre chose, tu peux.

  6. Toutes mes condoléances à vous trois, à l’ensemble de votre famille et des proches de Cécile Bost. Je crois qu’elle a beaucoup apporté à de nombreuses personnes. Merci Cécile.

  7. 10 avril 2021
    Je me souviens des mails échangés, mais surtout de cette longue conversation téléphonique. Plus d’une heure trente. Nous ne nous connaissions pas, et pourtant si bien dans notre rapport au monde. Ce blog, son accueil, son écoute, sa disponibilité, son souci d’être au plus prés de la recherche, et d’en délivrer simplement, et toujours avec beaucoup de rigueur, les évolutions, ont été importants dans mon cheminement.
    Je passais “par hasard”, rarement sur internet, pour voir “s’il y avait de la lumière”. J’y trouve des rideaux tirés, j’ai du mal à le croire, ma journée s’assombrie.
    Si peu de mots alors…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.